top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCoworking 2B'S

5 choses en investissement qu'on ne dit pas aux entrepreneurs

Beehive Incubator & Coworking est avant tout une structure d'accompagnement à l'entrepreneuriat spécialisée dans l'économie numérique. Mais avant de nous spécialiser, nos équipes d'experts ont cumulé près de 10 ans dans l'investissement des startups. Nous avons décidé de vous faire part ici des enseignements tirés de leur expérience l'accompagnement à l'investissement des entrepreneurs.


L'une des choses fascinante dans le domaine de l'investissement est le fait qu'il s'agit de l'une des dernières activités au monde à être presque entièrement basée sur l'apprentissage. Comment obtenir un investissement pour sa startup semble rester l'un des grands mystères de la vie. Cela explique peut-être, en partie, pourquoi ce secteur est si fascinant : nous savons que pour de nombreux entrepreneurs, l'investissement peut ressembler à une boîte noire. Mais avant de fonder nos startups, j'ai passé 5 ans dans le secteur du financement et des levées de fonds, et nous savons donc exactement ce que pensent les sociétés d'investissement et les investisseurs privés .


Ouvrons donc cette boîte noire. Voici quelques idées qui aideront les entrepreneurs à mieux comprendre le monde de l'investissement.


01. C'est une question de chiffres

Moins de 1 % des transactions sont réalisées par des sociétés d'investissement et investisseurs privés. Les promoteurs , hommes et femmes, doivent donc se préparer à essuyer des refus en cours de route et ne pas perdre de temps avec des personnes ou des sociétés qui ne sont pas immédiatement en phase avec leur mission. Vous saurez dès les dix premières minutes de votre présentation si l'investisseur est intéressé. Si le message ne résonne pas, ne perdez pas de temps à le poursuivre, même s'il vous a gentiment laissé tomber. Acceptez le "non" et passez à autre chose.


02. Connaître son public

93 % des investisseurs sont des hommes. Que la composition démographique du secteur vous plaise ou non, les promoteurs doivent s'assurer qu'ils expliquent les besoins du marché d'une manière qui trouve un écho auprès de leur public. Si vous ne résolvez pas un problème B2B ou un problème auquel la plupart des hommes de 25 à 40 ans sont régulièrement confrontés, préparez-vous à passer plus de temps à formuler clairement le besoin du marché auquel votre entreprise répond.


03. Donnez aux investisseurs des lignes, pas des points

Chaque fois que vous rencontrez un investisseur, c'est un point de données, et il faut un certain nombre de points de données pour former une ligne. Le meilleur moment pour rencontrer un investisseur est lorsque vous n'avez pas besoin d'argent, afin de lui permettre de suivre vos progrès et de se sentir à l'aise avec votre capacité à atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés. C'est également une excellente occasion pour vous, en tant que promoteur , de décider si vous aimez travailler avec cette personne de manière informelle et si vous pensez qu'elle vous donne de bons conseils.


04. Toutes les entreprises d'investissement et les investisseurs ne sont pas égaux

Assurez-vous que vous embaucheriez l'associé que vous choisissez comme membre indépendant du conseil d'administration et que vous avez une bonne compréhension de ses antécédents personnels. Ont-ils réalisé des opérations similaires dans votre secteur et à votre stade d'avancement ? Qu'est-ce que son réseau peut apporter de spécifique à votre entreprise ?


05. Il n'y a pas de mal à dire "je ne sais pas

Si vous êtes une entreprise en phase de démarrage, soyez prêt à faire savoir aux investisseurs qu'il s'agit d'une "série de démarrage" et non d'une "série C". À ce stade précoce, vous n'aurez pas toutes les réponses, et c'est normal. Néanmoins, veillez à écouter les questions posées par le marché et à les utiliser pour orienter votre stratégie et vos attentes quant aux questions qui pourraient vous être posées lors d'entretiens ultérieurs avec des investisseurs.




17 vues0 commentaire
bottom of page